Aux États-Unis, l’État de Virginie fait un pas en avant et dépénalise le cannabis.

Au milieu de la pandémie mondiale, le gouverneur de Virginie Ralph Northam a dépénalisé les délits mineurs liés à la possession de cannabis. La loi entrera en vigueur le 1er juillet 2020.

Cette loi ramènera la peine pour possession d’une once (Environ 28g) de marijuana à 25 $ et il n’y aura aucun dossier dans le casier judiciaire de la personne condamnée à une amende. 

Avec la loi précédente, cette même situation pourrait entraîner jusqu’à 30 jours de prison, un casier judiciaire et même le droit d’avoir un permis de conduire pourraient être perdus. Entre juin 2018 et juin 2019, jusqu’à 15000 personnes ont été détenues en Virginie pour cette raison.

Un point de vue partagé par les habitants

Les Virginiens s’opposent depuis longtemps à la criminalisation de la possession personnelle de marijuana. La signature du gouverneur Northam transforme donc cette opinion publique en politique publique

la directrice du développement de NORML, Jenn Michelle PedinI

Pour sa part, Charniele Herring, déléguée majoritaire à Virginia House. A également ajouté : Il s’agit d’une étape importante dans la réduction des disparités raciales dans le système de justice pénale. Alors que les arrestations de marijuana à travers le pays ont diminué, les arrestations en Virginie ont augmenté.

Ce projet de loi n’éliminera pas les disparités raciales entourant le cannabis. Mais il notamment empêchera les criminels de bas niveau de passer du temps en prison pour possession simple. Alors que nous nous dirigeons vers la légalisation dans les années à venir avec un cadre qui aborde à la fois la sécurité publique l’équité dans un marché émergent. ²